À toi encore, ma grande…

Quand un papa prend le temps d’écrire à sa fille décédée il y a des moments très touchants. Ils mentionne cet amour que les chats lui partage au quotidien: « Et il y a bien sûr les chats. Que ferais-je sans les doses quotidiennes d’affection biens senties de nos trois amours: Arielle, Gilbert et Choupette? Ils sont pratiquement ma seule source de câlins. »

Le blogue à Éric

À toi encore, ma grande…

Tu sais, parfois je rêve, même éveillé. À d’autres moments, la vie est comme un cauchemar. J’ai encore cette difficulté à équilibrer mes émotions, mes humeurs, même mon corps. Mon corps ressent tout et réagit. Ce qui fait que j’ai de bonnes journées et de moins bonnes, des journées en couleurs et d’autres en noir et blanc! Au moins, chaque bonne journée gagnée sur une mauvaise est un progrès. Soit rassurée, j’ai maintenant un bon suivit pour mon deuil. Reste à en accumuler les progrès, si lents soient-ils.

J’ai recommencé le vélo. Mais je dois y aller à mon rythme. Ta photo sur le vélo me fait sentir que tu m’accompagnes partout, pour y voir avec moi, les plus beaux paysages.

Autant que mon corps, j’essaie d’occuper mon esprit. Avant ton décès, je donnais beaucoup mon opinion sur la politique sur Facebook, tu te rappelles…

View original post 224 mots de plus

Publicités
Catégories Deuil animalier

Merci de laisser une trace de votre passage!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close